lecture

  • jeudi: fauteuil

    P1050619.jpg

    On sonne.

     

     

    P1070137.jpg

     

     

    Il faut lever les yeux du livre,

    se frayer un chemin par dessus les lunettes

    dans la jungle du vrai monde encore si flou,

    quitter le fauteuil,

    s'extirper de l'histoire,

    se lever, marcher jusqu'à la porte.

     

    P1070131.jpg

     

    Chaque pas pèse une tonne,

    retenu qu'il est par les fils de l'intrigue

    collés sous ses semelles.

    Agnès avance,

    étirant jusqu'à la déchirure les lambeaux de la dernière phrase

    qu'elle goûte encore sous la langue.

     

    P1070139.jpg

     

    Elle ne veut qu'une chose.

    Entrouvrir la porte.

    Extirper le fâcheux au plus vite.

    Et se précipiter.

    Replonger dès que possible

    dans les méandres des lignes droites

    de caractères bien rangés,

    qui à nouveau vont l'enlacer, l'envoûter,

    l'emprisonner comme des fils invisibles d'une toile d'araignée.

    Jusqu'à s'y perdre,

     

    P1070136.jpg

     

    avec délices.

    P1070145.jpg

    www.boitemoi.com

  • mercredi: fauteuil

     

    P1050618.jpg
    IMG_0005.jpg

    Elle poussa un cri d'effroi.

    L'énorme main velue obscurcit l'entrée étroite de la grotte.

    Bientôt, à force de contorsions,

    elle réussit à s'y introduire presque jusqu'au coude.

    Les doigts griffus balayaient le sol à sa recherche,

    laissant des traces profondes comme des précipices.

    Elle se plaqua sur la paroi humide et glaciale,

    cherchant dans la pénombre une faille où se glisser

    pour échapper à la main monstrueuse.

    Elle entendait dehors la bête grogner, haleter, furieuse de ne pouvoir l'atteindre.

     

    P1020144.jpg

    Soudain des coups sourds retentirent,

    ébranlant les parois

    d'où tombèrent des milliers de cailloux en fine pluie sur le sol.

    Elle eut le réflexe de lever les bras pour protéger son visage.

    Les coups redoublaient,

    puissants, rapides,

    soulevant une poussière opaque

    bientôt irrespirable dans l'espace réduit.

    Etouffant à moitié,

    elle comprit que l'animal tentait d'élargir de sa main libre

    le trou pour y pénétrer plus avant,

    l'atteindre enfin,

    l'attraper,

    la broyer d'une simple pression entre ses phallanges gigantesques.

     

    P1020143.jpg

    - Oh zut!

    qui est-ce qui sonne à cette heure?

    S'il te plaît Georges, tu peux aller ouvrir?

    Je te promets, je t'attends pour la suite...

    Allez mon Georges, s'il te plaît...

    Georges fronça les moustaches

    et d'un bond descendit du fauteuil, fort contrarié.

     

    D'accord il allait l'ouvrir cette porte.

    Mais si c'était encore la voisine du dessous pour la fuite,

    c'était clair,

    il l'assomait sur place.

     

    P1020142.jpg

    www.boitemoi.com