modelage - Page 5

  • rencontre

    P1090719.jpg

    RRRRrrrrrrr RRRRRrrrrr

     

    P1090720.jpg

     

    Oh?

    Tékitoi?

     

    P1090722.jpg

     

    Regarde regarde, on est potes!

     

    P1090721.jpg

     

    Ohhhhh...

    Ben t'en as une tête!

     

    P1090723.jpg

     

    Ronald, je t'ai déjà dit,

    tous les cochons n'ont pas la même tête.

     

    P1090719.jpg

     

    Ouais d'accord mais là quand même....

     

    P1090725.jpg

     

    Bon quoi, elle te plait pas ma tête?

    Il a raison ton pote, tous les cochons zont pas la même tête,

    pi tous les radis non plus d'ailleurs.

     

    P1090724.jpg

    P1090716.jpg

     

    Non mais c'est vrai quoi....

    www.boitemoi.com

     

  • Pique nique 6

    P1090056.jpg
    des épisodes précédents

    J'ai pas tout vu, fermé les yeux,
    c'était trop horrible

    P1090072.jpg
    Nouille la grenouille se mire dans l'eau, du ruisseau.
    Sur un gros caillou,
    repère un crapaud accroupi
    qui sommeille.
    Le réveille.
    L'éclabousse plouf plouf.
    Lui offre une quiche.
    Chiche.
    Le rustre crapaud ne lui répond pas.
    Goujat.
    Saute sur la berge.
    Dans l'herbe mouillée crapaud crapahute.
    Flûte.
    A grandes foulées disparaît.
    Regrets.
    Sans même un regard.
    Désespoir.

    Chagrin d'amour.
    Le ruisseau coule, les cailloux roulent.
    La grenouille grelotte, sanglote.
    Bruisse le bruit des larmes et de l'eau.
    Coeur d'artichaut.

    P1090041.jpg


    La vache à plumes la prend sous son aile.
    La console, la cageole,
    lui offre des douceurs.

    P1090046.jpg

    La nouille grenouille se réchupille,
    remplit son ventre et vide ses malheurs.
    Bonjour les calories.
    tant pis.

    P1090038.jpg


    Après le repas, repos.
    On s'allonge sur le dos,
    le ventre rebondi.
    On se frotte le museau,
    on baille, on s'assoupit.
    Brise fraîche.
    Volent les rêves.



  • Pique nique 5

    P1090055.jpg
    des épisodes précédents

    Ben crottalafin, zaviez qu'à être là.

    P1090070.jpg

    Coincé sur sa banquette,
    le loup larmoie de voir lui échapper ses proies.
    Le cocher lui fait signe.
    Trés digne, il descend le dernier.
    L'arme à l'oeil,
    le loup loupe la marche et s'aplatit par terre.
    Misère.

    C'est alors que jaillit de derrière un brin d'herbe
    P1090032.jpg

    la redoutable croccinelle.
    P1090031.jpg

    D'un revers d'aile
    elle estourbit le loup.
    Et c'est pas tout.
    Lui arrache les moustaches
    et l'attache.
    Lui hurle dans les oreilles,
    le réveille.
    P1090033.jpg

    L'aplatit comme une crêpe,
    le fait cuire avec des cépes,
    et l'attrape par la queue,
    et le montre à ces messieurs...
    P1090035.jpg


    "Bon ça suffit dit le cocher,
    on va manger."
    Détache Vladimir.
    Soupire.
    On étale sur la table
    une nappe à carreaux.
    On s'installe.
    on déballe les paniers.
    Pour détendre l'atmosphère l'asticot joue du banjo.
    Il fait beau.

    P1090037.jpg


    On sort les sardines serrèes dans la boîte,
    on pelle les tomates,
    le mouton mitron bat la mayonnaise,
    on sucre les fraises.
    Croque monsieur croque madame,
    on pique nique dans la montagne.
    On pique assiette on saucissonne,
    on se passe le pichet de vin frais.
    On picore on dévore,
    on balance les noyaux dans les près.