fauteuil - Page 5

  • mercredi: fauteuil

     

    P1050618.jpg
    IMG_0015.jpg

    Le problème de Jack, c'est Joseph.

    Pourtant, depuis tout ce temps,

    il aurait dû s'habituer.

    Au début, il avait bien essayé de le dissuader,

    de s'en débarrasser,

    d'accélérer le pas,

    de changer de trottoir quand l'autre le suivait,

    clip clop clip clop

    de sa démarche bancale mais redoutablement efficace.

    Un jour il avait même bifurqué dans une impasse obscure,

    s'était plaqué contre le mur.

    Le dos en sueur, il avait attendu longtemps le clip clop clip clop.

    En vain.

    Sûr de l'avoir semé, il était sorti de l'impasse:

    personne.

    Jack n'osait pas y croire.

    Avait-il réussi?

    A gauche: rien.

    A droite: rien.

     

    P1020153.jpg
    Jack avait repris son chemin,
    le coeur presque léger,
    pas tant que ça d'ailleurs.
    Il avait tourné au coin de sa rue,
    était entré,
    avait refermé la porte derrière lui.
    Il avait grimpé les quatre étages,
    glissé la clef dans la serrure:
    Joseph l'attendait là,
    tranquille.

    Jack avait été si surpris qu'il avait cédé ce soir là,
    juste pour une nuit.
    Mais l'autre se trouva si bien que jamais il ne repartit.

    Et depuis ils cohabitent, tant bien que mal.

    Jack s'est fait une raison,
    a décidé de ne plus s'énerver pour un oui pour un non:
    quand il trouve Joseph vautré dans son fauteuil le soir,
    et que l'autre se pousse à peine pour le laisser s'asseoir;
    quand il doit partir travailler le ventre vide
    parce que Joseph a fini les corn flakes sans en racheter;
    quand il dérape sur les coques de pistaches disséminées sur la moquette;
    quand il doit subir les niaiseries télévisuelles
    que l'autre a décidé de regarder,
    bien campé sur la télécommande...
    P1020151.jpg
    Tout cela,
    Jack a fini par l'admettre,
    de guerre lasse.
    Non.
    Ce qui le gêne vraiment,
    qui le rend quasiment fou,
    ce sont les plumes que l'autre tous les jours laisse au fond de la baignoire.
    Ca c'est insupportable.
    Il y a des limites à tout.



  • pas credi mais fauteuil quand même

    A force de vous les livrer tous les mercredis, mes fauteuils,

    ben la réserve s'amenuise..

    Du coup faut penser à renouveler.

    Non seulement je dois me creuser pour trouver les histoires

    de ceux que j'ai déjà,

    mais en plus faut que je me creuse pour trouver des fauteuils

    aux futures histoires.

    Ma vie n'est pas facile.

    A venir donc:

    un pêcheur

     

    P1060562.jpg

    et sa baleine

     

    P1060565.jpg

    une gourmande

     

    P1060561.jpg
    et sa gourmandise
    P1060563.jpg
    une baigneuse
    P1060560.jpg
    et sa bouée salvateuse
    P1060564.jpg
    et ma brodeuse, ma pauvre brodeuse
    qui attend tant et tant depuis si longtemps
    P1060559.jpg
    qu'elle s'est même fait piquer son fauteuil!
    Bon voilà ce qui vous attend dans quelques mercredis,
    je les habille,
    ça sera plus décent,
    et je vous les offre,
    bientôt.
  • Alain

    Commande.

    Il fallait:

    une ambiance normande

     

    P1060118.jpg

    des tongs et un short en jean

    P1060254.jpg
    un cocker
    P1060253.jpg
    il fallait qu'il fume
    P1060255.jpg
    qu'il s'appelle
    P1060257.jpg
    épivoilà
    P1060258.jpg
    ah j'oubliais!
    le chapeau!
    P1060261.jpg
    méfions-nous du soleil normand!
    Pi comme Monsieur Alain c'est un vrai monsieur de la vraie vie,
    ben il a pas besoin d'histoire,
    il a la sienne en vrai.
    De vrai.

    www.boitemoi.com