La réunion de copropriété - Page 4

  • Les étoiles ne brillent plus

    Mon ordinateur ayant retrouvé ses esprits, je peux répondre à qui me demande où je trouve tout ça; ben un peu partout à vrai dire,

    P1030015.JPG

     

    P1030016.JPG

     

     

     

    P1030017.JPG

    des jours ça sort tout seul, des jours j'ai beau secouer et secouer encore et y a rien qui sort... Et quand j'ai des gentilles remarques comme les vôtres, Fleur de lis, Corinne, Anne, Lorencel, et toutes et toutes, là ça me donne franchement des ailes; Merci merci merci!!!!

    Bon; redescendons sur terre et  revenons à notre réunion...

    Un tonnerre d'applaudissements saluent Charles et Huguette qui sortent de la salle, bras dessus bras dessous.

     

    P1020539.JPGAllons allons, du calme, sourit sa majesté. Et silence, vous allez réveiller son Eminence!

    Eclats de rire dans la salle. L'ordre du jour, enfoncé dans son fauteuil, dort comme un bébé.

    Poursuivons donc, continue sa Majesté, en soulevant légèrement le coude de son Eminence pour y saisir le dossier suivant.

    Point n° 6

    Il paraîtrait, selon plusieurs témoignages convergents, que les étoiles de la rue boitémoi ne sont plus ce qu'elles étaient; en d'autres termes, elles brillent moins qu'avant, provoquant des flaques d'ombre la nuit entre les réverbères, d'où un risque de criminalité accrue, et surtout une mélancolie latente chez des riverains de plus en plus nombreux; le problème est donc sérieux puisqu'il touche à la santé publique. En aucun cas il ne doit être pris à la légère.

    La Division Céleste de la Mairie a donc fait une étude et vous propose ce que suit: louer les services d'un cireur d'étoiles professionnel, le temps que ces dernières retrouvent leur éclat. Voici la brochure.

    P1020185.JPG
    Il quadrille le ciel en pointillés de lait
    et guette le point du jour.
    Lorsqu'enfin elles s'éteignent il monte sur l'échelle
    pour les cueillir dan sa besace.
    P1020189.JPG

     Puis redescend.

    Il trempe sa fine plume dans les flaques de nuit qui tardent

    et les numérote soigneusement, pour ne pas les mélanger.

    Puis les dépose alignées sur le sol frais de sa maison;

    Là, tout le jour durant, il s'occupe d'elles.

    Il les soigne, les caresse, les brosse, les baigne.

    A force de patience et de gestes précis

    il redonne à chacune son éclat d'origine.

    Au crépuscule il reprend sa besace,

    remonte sur l'échelle et les remet en place au millimètre près.

    Alors la nuit peut à nouveau briller,

    et les passants qui badent en regardant le ciel n'y ont vu que du feu.

     

     

    P1020188.JPG
    Aux voix!
    P1020906.JPG
    Incroyable! Même la dame du 7 a voté, elle qui s'abstient toujours en ronchonnant qu'elle s'en fiche.
    Comme quoi, les étoiles, c'est pas rien!
  • Les encombrants ou comment se débarrasser d'un squelette

    P1020315.JPG
    Silence... Rien ne se passe... Sa majesté se tourne vers son acolyte... Toujours silence.. Son Eminence s'est assoupi... D'un coup de coude sa Majesté remet les choses en ordre.
    Point n°4, balbutie son Eminence l'Ordre du jour:
    le couple Mouk.
    Sa majesté s'étonne: Monsieur et Madame Mouk,vous ici? Que vous arrive-t-il donc? Rien de grave j'espère!
    P1020513.JPG
    Eh bien voilà, votre Majesté, annonce madame Mouk, je viens vous annoncer que je veux divorcer.
    P1020456.JPG
    Sa majesté s'agite sur son siège:
    - Comment Huguette, vous, divorcer? Après 40 ans de vie commune? Mais pourquoi donc?
    - C'est que, reprend Huguette les larmes aux yeux, je n'en peux plus. J'ai supporté pendant des années les lubies de Charles, jamais je ne me plaignais, je poussais les meubles, me faisais toute petite, minuscule, inexistante. Je n'utilisais pour mon propre compte pas le dixième de la surface de l'appartement, juste une petite boîte au fond d'un placard pour mes effets personnels, ma brosse à dents au coin du lavabo, tandis que Charles étalait au grand jour dans toutes les pièces sa passion encombrante. Je voyais bien qu'il était heureux, alors je tolérais, je supportais...
    Charles , penaud, écoute sans rien dire...
    P1020514.JPG
    Huguette poursuit:
    - Mais depuis que Charles a pris ce chien qui l'aide dans ses travaux, à deux ils avancent deux fois plus vite, forcément,
    P1020812.JPG
    P1020814.JPG
    P1020815.JPG
    Et là, sanglote Huguette, je dis non, trop c'est trop, regardez ce qu'ils m'ont rapporté hier tous les deux:
    P1020516.JPG
    BOUHOUHOUHOUHOU !!!!!!!
    Allons allons, Huguette, ne pleurez pas, murmure sa Majesté, j'ai une idée...
    Chers concitoyens, en vertu des pouvoirs qui me sont octroyés, et pour la bonne cause, à savoir le sauvetage du plus vieux couple de la rue boitemoi, je propose que le musée municipal adopte de ce pas ce squelette, certes encombrant, mais d'une valeur scientifique inestimable. On trouvera bien un mur pour l'accrocher. Ainsi notre bonne huguette pourra réintégrer son appartement.
    Aux voix!
    P1020905.JPG
    2, 4, 12... Adjugé! Charles et Huguette, embrassez-vous!
    IMG_0006_NEW.jpg
    www.boitemoi.com

  • Balayer devant sa porte

    P1020538.JPG

    Forte de l'unanimité qu'elle vient de déclencher, sa Majesté embrasse l'assemblée d'un de ces regards bienveillants dont elle a le secret. Comme le silence se prolonge, elle tourne la tête vers son Eminence l'Ordre du jour qui visiblement pensait à autre chose. Piqué auvif, son Eminence se dresse et, raide comme un piquet, annonce la suite:

    Point n° 4: l'heure du ménage

    Nous nous faisons ici l'écho d'une plainte de madame Monette, ici présente, demeurant au 18 de la rue Boitémoi.

    Parlez, madame Monette, poursuit sa Majesté d'un geste magnanime.

     

     

     

    P1020148.JPG
    Eh bien voilà, votre Honneur grandissime. Je demeure au 18 et suis donc en toute logique voisine du 20, l'immeuble si bien nommé
    P1010895.JPGP1010897.JPGP1010896.JPGOr, tous les matins à 7 h 23, les individus demeurant dans cet immeuble ouvrent grandes toutes leurs portes et se mettent à balayer en cadence comme des forcenés, soulevant un nuage de poussière si épais que j'ai du mal à distinguer le bout de ma cuisine. Il se trouve que Titine, ma chouette, est asthmatique. Ces séances intempestives de ménage déclenchent chez elle des quintes de toux abominables. Si vous l'entendiez tousser, votre Sainteté, je suis sûre que vous en seriez tout retourné ...
    Sa majesté compatissante répond:
    Certes, certes, je comprends votre inquiétude... Mais ne serait-il pas possible de modérer les ardeurs ménagères de vos voisins, ou bien de fermer vos fenêtres quand ils s'adonnent au dépoussièrage?
    Mais non, reprend Monette, c'est que pour mon arthrose, j'ai besoin d'air frais. Le médecin me l'a expressément recommandé. Si vous voyiez mes pauvres jambes, votre Grand Vizir...
    Bon bon, s'agite sa Majesté, l'heure tourne... Je déclare en ma qualité d'arbitre dans les débats que désormais les habitants du n°20 devront procéder à l'époussetage de leur domicile les uns après les autres, avec un laps de temps raisonnable entre chaque, le temps que la chouette de madame Monette reprenne son souffle.
    Voyons, vous commencerez
    P1010900.JPG
    puis vous
    P1010902.JPG
    et ainsi de suite en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre.
    P1010894.JPGSans laisser le temps à la Monette de reprendre ses esprits, sa Majesté s'écrie: affaire suivante!
    P1010893.JPG
    IMG_0005_NEW.jpg