fauteuils - Page 5

  • jeudi: fauteuil

    P1050620.jpg

     

    P1100264.jpg

     

    Evidemment,

    elle aurait pu choisir chocolat,

    elle avait longuement hésité,

    mais ce rose surnaturel l'avait finalement emporté.

     

    P1100269.jpg

     

    Nacré.

    Presque couleur de perle.

    un peu brillant mais pas trop,

    juste assez pour attraper la lumière.

    Lumière de sucre.

     

    P1100268.jpg

     

    Elle la sentait déjà fondre sous sa langue,

    glisser dans tout son corps,

    l'inonder d'une infinie douceur.

    Elle en deviendrait rose de la tête aux pieds,

    rose nacré,

    rose sucré,

     

    P1100266.jpg

     

    jusqu'aux dernières miettes qu'elle lécherait sur ses doigts,

    une par une,

    lentement,

    voluptueusement.

     

    P1100262.jpg

     

    Tout de même.

    Elle se demandait si le chocolat n'aurait pas glissé mieux encore.

     

    P1100263.jpg

     

    Plus onctueux peut-être, comment savoir...

     

    Demain, elle y retournerait.

     

    P1100267.jpg

    www.boitemoi.com

     

     

  • jeudi: fauteuil

     

    P1050619.jpg

     

    Petit Chaperon Rouge

     

    P1100294.jpg

    P1100289.jpg

     

    P1100297.jpg

     

    P1100576.jpg

     

    P1100292.jpg

     

    P1100573.jpg

     

    P1100291.jpg

     

     

    L'histoire je préfère pas vous dire,

    c'est tellement affreux....

    www.boitemoi.com

     

     

     

     

     

     

  • jeudi: fauteuil

    P1050619.jpg

    On sonne.

     

     

    P1070137.jpg

     

     

    Il faut lever les yeux du livre,

    se frayer un chemin par dessus les lunettes

    dans la jungle du vrai monde encore si flou,

    quitter le fauteuil,

    s'extirper de l'histoire,

    se lever, marcher jusqu'à la porte.

     

    P1070131.jpg

     

    Chaque pas pèse une tonne,

    retenu qu'il est par les fils de l'intrigue

    collés sous ses semelles.

    Agnès avance,

    étirant jusqu'à la déchirure les lambeaux de la dernière phrase

    qu'elle goûte encore sous la langue.

     

    P1070139.jpg

     

    Elle ne veut qu'une chose.

    Entrouvrir la porte.

    Extirper le fâcheux au plus vite.

    Et se précipiter.

    Replonger dès que possible

    dans les méandres des lignes droites

    de caractères bien rangés,

    qui à nouveau vont l'enlacer, l'envoûter,

    l'emprisonner comme des fils invisibles d'une toile d'araignée.

    Jusqu'à s'y perdre,

     

    P1070136.jpg

     

    avec délices.

    P1070145.jpg

    www.boitemoi.com